asarcık escort - escort eskişehir - diyarbakır escort - ankara escort - escort bayan

Département d'histoire

Actualités

Colloque «De l'histoire au patrimoine: état des lieux et perspectives»

etat-des-lieuxLe Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) est heureux de vous convier au colloque De l’histoire au patrimoine : état des lieux et perspective qui se tiendra dans le cadre du 84e congrès de l’Acfas. L’événement se déroulera les 10 et 11 mai 2016 à l’Université du Québec à Montréal.

Comité scientifique

  • Joanne Burgess, professeure, Département d’histoire de l’UQAM et directrice, Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal;
  • Paul-André Linteau, professeur, Département d’histoire de l’UQAM et codirecteur, Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal.

Inscription

Pour participer à notre colloque, vous devez vous inscrire au congrès de l’Acfas. Vous aurez ainsi accès à l’ensemble de la programmation. Vous avez jusqu’au dimanche 3 avril 2016 pour bénéficier du tarif réduit offert par l’Acfas.

Plus d'infos

 

«Des idées et des lettres». Colloque hommage à Fernande Roy

Après une longue et fructueuse carrière de professeure à l’UQAM, Fernande Roy a pris sa retraite le 1er septembre dernier.

Fernande Roy a profondément marqué l’histoire culturelle et intellectuelle du Québec par des travaux qui ont transformé l’interprétation du paysage idéologique au tournant du 20e siècle et contribué à l’épanouissement des études sur la presse et sur le livre. Chercheure accomplie et exigeante, enseignante passionnée, elle a transmis un savoir historique rigoureux à plusieurs cohortes d’étudiantes et d’étudiants chez qui elle a aussi nourri le sens critique. Sa carrière est également marquée par un apport soutenu à l’édition savante, avec la direction de la Revue d’histoire de l’Amérique française durant plusieurs années et la création, chez Leméac, d’une collection vouée à l’histoire culturelle.

Tenu le 29 avril prochain, à la salle DS-1950 du pavillon De Sève, ce colloque sera l’occasion de souligner le parcours remarquable de Fernande Roy et de faire le point sur l’état de la recherche dans ses champs de prédilection, en compagnie de neuf spécialistes.

 

Appel de bourses - Montréal, plaque tournante des échanges

Le Partenariat Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir, en association avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, lance un appel de bourses pour les étudiants à la maîtrise et au doctorat.

 

Les trois (3) bourses de maîtrise de 3 000$  chacune et la bourse de doctorat de 6500$ s’adressent aux étudiantes et étudiants inscrits à une première session d’activités, soit à l’automne 2015, soit à l’hiver 2016 ou soit à l’automne 2016, dans une université d’attache des professeures, professeurs cochercheurs du Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est le 15 mai 2016.

 

Toutes les nouvelles

Publications

L'impossible dialogue

L'impossible dialogue

YVES GINGRAS

Sciences et religions. Montréal, Boréal 2016, 352 pages.

Cet essai est né d’une interrogation : comment expliquer le retour en force, depuis les années 1980-1990, de la question des relations entre science et religion et des appels au « dialogue » entre ces deux domaines pourtant si éloignés par leurs objets et leurs méthodes ?

L’historien des sciences Yves Gingras analyse d’abord les limites théologiques de l’autonomie de la recherche scientifique au XVIIe siècle. Il retrace ensuite la longue histoire allant de la condamnation de Galilée pour hérésie en 1633 jusqu’à sa réhabilitation par Jean-Paul II après plus de trois cent cinquante ans de revendications en ce sens par les savants européens. Il montre enfin comment Dieu et la théologie naturelle sont devenus marginaux dans le champ scientifique au cours des XVIIIe et XIXe siècles, à mesure que la pensée scientifique naturaliste s’est étendue à la géologie, à l’histoire naturelle, aux origines de l’homme et à l’histoire des sociétés et des religions.

Face à la montée de mouvements religieux et spirituels néoromantiques qui rejettent les acquis des recherches scientifiques les mieux établies, l’auteur en appelle à prendre le parti de la raison.

Le livre paraît aussi aux Presses Universitaires de France.

 

 

Les Chinois à Saint-Pétersbourg

Alexeeva

OLGA V. ALEXEEVA

Histoire et portrait d'une communauté en mutation. Montréal, Presses de l'Université du Québec, coll. Asies contemporaines, 2015, 246 pages.

De deux à cinq millions de Chinois seraient présents aujourd’hui sur le territoire russe. Qui sont ces migrants? Quelles raisons les poussent à choisir la Russie comme pays d’accueil? Quelles sont leurs activités principales et comment s’insèrent-elles dans les tissus économiques locaux? Qu’en est-il de la vie associative au sein de cette population ? Quelle politique la Russie a-t-elle adoptée à l’égard de cette nouvelle population ? Comment la population locale russophone réagit-elle à la présence de migrants chinois en Russie?

Basé sur des informations qualitatives et quantitatives originales recueillies lors de quatre missions de terrain en Chine et en Russie, cet ouvrage dresse le portrait de la communauté chinoise à Saint-Pétersbourg et, à travers elle, celui de la diaspora chinoise en Russie. L’auteure analyse le processus de formation d’une communauté ethnique, son évolution dans le temps et en fonction des différents facteurs sociopolitiques et économiques, sa place au sein de la société d’accueil et ses perspectives de développement.

 

 

Sensible Moyen Âge. Une histoire des émotions dans l'Occident médiéval

9782020976459

PIROSKA NAGY et DAMIEN BOQUET

Paris, Seuil, coll. L'Univers historique, 2015, 480 pages.

Que peut-on savoir de la vie affective du Moyen Âge ? Sur ce sujet longtemps négligé, les sources sont pourtant nombreuses : la littérature profane et spirituelle, l’iconographie, les chroniques, mais aussi la théologie et la médecine nous livrent mille indices sur la place des émotions dans la vie sociale.

De la colère d’un puissant à l’indignation du petit peuple, de la honte démonstrative d’une sainte à la crainte de la honte d’un grand, de l’amitié entre moines à la souffrance à l’imitation du Christ, de l’enthousiasme d’un groupe de croisés à la peur d’une ville entière face à la guerre ou à la peste qui approche, les exemples sont multiples. L’émotion n’est pas l’expression d’une confusion des esprits ni d’un chaos des règles sociales. Tous ces éclats de joie et de douleur, signes d’une humanité entière, produisent du sens qui ne se comprend que dans son contexte. Tout au long du millénaire médiéval, un modèle chrétien d’affectivité, élaboré à petite échelle dans les laboratoires monastiques, se construit, se répand, pénètre la société, tout en interagissant avec d’autres modèles, déjà présents ou en voie de construction parallèle, comme celui de la culture de cour.

L'émotion au Moyen Âge irrigue les relations sociales, dans une diversité d’interprétations et une vitalité culturelle qui impressionnent.

 

Toutes les publications