L'Enseignement de l'histoire au début du XXIe siècle au Québec

risque

MICHEL SARRA-BOURNET et FÉLIX BOUVIER

Sillery, Septentrion, 2008, 180 pages.

Quel rôle doit jouer l'enseignement de l'histoire, surtout l'histoire nationale, dans notre société ? Doit-il être tourné vers le passé ou vers l'avenir ? Doit-il être mis au service de la citoyenneté, de l'identité ou même de l'édification nationale ? Le nouveau programme de formation en histoire et éducation à la citoyenneté, inspiré de l'histoire sociale et des plus récents travaux de didacticiens, vise à refléter la diversification de la société québécoise. Pour certains, cela remet en cause l'histoire nationale.

Mais le « renouveau pédagogique » évolue dans ses approches et sa pédagogie L'apprentissage par les élèves du primaire et du secondaire des réalités historiques du Québec et du monde, à l'aide de situations d'apprentissage novatrices, tout comme les effets du nouveau curriculum, commencent à peine à être étudiés. Cet ouvrage propose de faire le point sur un domaine en plein renouvellement.

Avec des textes de Félix Bouvier, Ivan Carel, Mourad Djebabla, Étienne Dubois-Roy, Luc Guay, Paul Inchauspé, Alexandre Lanoix, Samy Mesli, Sébastien Parent, Julien Prud'homme, Christian Rioux, Jacques Rouillard et Michel Sarra-Bournet.