Grec

GrecL'UQAM offre deux cours d'initiation au grec (3 crédits chacun) :

Pour qui?

Ces cours s'adressent aux personnes ayant un intérêt pour les études de l'Antiquité classique, que ce soit l’histoire grecque ou l’histoire romaine. En effet plusieurs historiens de langue grecque ont écrit sur l’histoire romaine (Polybe, Diodore, Plutarque, Dion Cassius, etc…) alors que l’inverse ne s’est pas produit. Mais le grec s’adresse aussi à ceux et à celles qui s'intéressent au Moyen Âge byzantin. On peut même dire qu'il est illusoire de croire qu'on peut étudier l'Antiquité ou le Moyen Âge byzantin sans connaître le grec qui était alors un outil naturel de communication et une marque de culture.

Par delà les choix de spécialisation historique, et la nécessité pour un historien d'avoir un accès direct aux sources, le grec - comme le latin d'ailleurs - appartient à ces formations de base qui conviennent à tous ceux et toutes celles qui se destinent à des études littéraires, linguistiques, philosophiques, historiques, ou scientifiques, médicales, biologiques, mathématiques. Outre l'esprit d'analyse, de rigueur et de synthèse que l'apprentissage du grec exerce, il permet, grâce à l'exercice de version, une appropriation de l'écriture qui permet de jouer avec sa propre langue et en raffermir les bases écrites et orales.

Il permet aussi de rencontrer une façon différente d'appréhender le monde et l'univers, mettant l'esprit au contact et en sympathie avec une culture à la fois familière et exotique.

Et il met l’étudiante, l’étudiant évidemment au contact d’une culture qui a jeté les bases de tous les genres littéraires de notre culture occidentale, et de la grande majorité des systèmes politiques et des courants de pensée qui ont fondé nos sciences et notre philosophie.

Permettant d’acquérir une culture générale ou les bases nécessaires à la poursuite d’études avancées, ces cours sont offerts à l'ensemble des étudiantes et des étudiants, y compris les personnes inscrites à titre d'étudiante, d'étudiant libre ou d'auditrice, d'auditeur.

Aucun préalable n'est requis pour la cours d'initiation de niveau I (SHM5011).

Pourquoi?

Le grec est une langue dont l’alphabet est encore en usage, à la base du nôtre et de l’alphabet cyrillique, et c’est la langue qui a la plus grande durée de vie au monde : elle se parle depuis au moins le XIIIe siècle avant J.-C. Le français est, à côté, une langue très récente. Il permet l'accès à l'histoire du monde occidental, et aussi, bien qu'on l'oublie souvent, à l'histoire du Québec. Ne jamais oublier que les grands esprits ont été longtemps, ici, nourris à la latinité et à l'hellénisme qu'elle recouvre. Les textes anciens étaient ici étudiés par l’élite sociale. Reste à savoir ce qu’on en retirait : leur rendait-on justice ? ce n’est pas tout à fait certain, car un tri se faisait en fonction des besoins socio-politico-religieux. Les Grecs méritent mieux ! Ils sont, certes, les grands ancêtres de notre culture occidentale et nombre de leurs textes n’ont pas pris une ride, mais ils ne pensaient pas comme nous et obéissaient à des codes aux antipodes des nôtres : le grec est l'indispensable interprète de ces continuités et ruptures entre eux et nous.

Les cours

Orientée vers l'étude des sources de l'histoire et de la civilisation grecque, cette initiation propose des éléments de grammaire et de morphologie, l'apprentissage d'un lexique de base et des techniques de compréhension de textes simples. Le cours est complété par une initiation aux principaux instruments de travail pour l'étude de la langue et de la civilisation: dictionnaires et lexiques, encyclopédies, instruments multimédia. À l'issue de cette année (qu'il faudrait considérer comme telle, c'est-à-dire un ensemble de 6 crédits), l'étudiante, l’étudiant a l'autonomie nécessaire pour progresser seul-e, ou il/elle a la possibilité de suivre un cours plus avancé dans une autre université.