Maîtrise en histoire appliquée : Lieux de stages et partenaires

L'expérience pratique occupe une place centrale dans la formation offerte par le profil de maîtrise en histoire appliquée. Cette expérience pratique prend généralement la forme d'un stage d'une session entière en milieu professionnel; dans certains cas, l'étudiant effectue plutôt un travail dirigé pour un organisme.

Depuis l'ouverture du programme d'études en septembre 2002, plusieurs cohortes d'étudiants et d'étudiantes ont pu réaliser des stages aux contenus variés, dans plusieurs organismes différents.

LES EXPÉRIENCES DE STAGE

2013-2014

À l'automne 2014, une étudiante a effectué un stage au sein de l'équipe Accueil et Patrimoine à Hydro-Québec. Celle-ci a été sollicitée afin de documenter et mettre en valeur de nombreux éléments de ce patrimoine technologique. La stagiaire a contribué à documenter au-delà d'une centaine d'objets destinés à enrichir la Collection historique de l'organisme. Elle a aussi rédigé des fiches documentaires pour le Répertoire du patrimoine culturel du Québec sur des personnages, compagnies ou événements liés à l'histoire de l'entreprise . Enfin, dans le cadre de son stage, elle a entièrement réalisé la recherche ainsi que la rédaction de panneaux d'interprétation sur des objets conservés in situ dans diverses centrales appartenant à Hydro-Québec.

2012-2013

Trois étudiantes ont complété des stages à la session d’automne 2012. Une stagiaire a été sollicitée par le Musée Stewart (Service de l’action éducative et culturelle) afin de documenter un camp d’internement (le camp 43) situé sur l’île Sainte-Hélène durant la Seconde Guerre mondiale. La stagiaire a ainsi collaboré à la production d’une «boîte à outils» destinée à développer une visite guidée sur ce thème. Pour sa part, l’Association québécoise pour le patrimoine industriel a accueilli une étudiante du profil dans le cadre du projet Mieux connaître le patrimoine industriel mené conjointement avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Des dossiers de recherche sur divers sites industriels patrimoniaux ont été réalisés de même que des fiches documentaires à soumettre au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Cité historia (Musée d’histoire du Sault-au-Récollet) a fait appel à une stagiaire dans le but de dresser un portrait des différentes maisons patrimoniales du site historique du Sault-au-Récollet. Suite à un premier inventaire, une vingtaine de bâtiments ont fait l’objet de dossiers plus approfondis afin d’enrichir les visites guidées destinées aux groupes adultes et scolaires.

Deux stages sont également prévus à l’hiver 2013. Le premier se déroule à la Sûreté du Québec sous la direction du conseiller en patrimoine. L‘étudiant est invité à produire une analyse de l’histoire des enquêtes criminelles et de la lutte au crime organisé à la SQ de 1870 à 1922. Il s’agit d’une étude préliminaire à la préparation d’un projet de vulgarisation. Le stagiaire doit aussi effectuer un travail de soutien en recherche autour de l’histoire de la lutte au crime organisé au Québec et en Amérique du Nord de 1922 à 1961.Un second stage effectué au Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal porte sur l’étude de l’antisémitisme au Canada et au Québec entre 1938 et 1945. Le travail de la stagiaire vise à repérer les discours antisémites ainsi que les réactions de divers acteurs en réponse à la question des réfugiés juifs fuyant l’Holocauste durant cette période. Cette recherche documentaire, qui se réalise à travers l’exploration de différentes sources, vise à alimenter une trousse d’activités pédagogiques sur ces questions.

2011-2012

Cinq stages ont été réalisés durant l’année 2011-2012. Un stage complété au Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal a permis de mieux faire connaître la situation des Juifs des Pays-Bas dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Le Musée a confié au stagiaire la tâche d’identifier des éléments susceptibles d’alimenter une activité pédagogique pour les élèves de 1e cycle du secondaire. Pour sa part Cité historia a accueilli une étudiante afin de documenter et proposer des éléments d’orientation pour une exposition sur l’évolution du réseau institutionnel catholique au Sault-au-Récollet pendant la période 1850 à 1950. Une autre stagiaire a constitué des rapports documentaires sur la paroisse Saint-Enfant-Jésus en vue de la préparation d’une exposition à l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles. De son côté,la Société du Vieux-Port de Montréal a fait appel à un étudiant du profil pour élaborer les grandes orientations et le contenu des activités d’animation auprès des groupes scolaires, particulièrement autour de l’histoire et du rôle des débardeurs. Enfin une stagiaire a collaboré à la construction d’un modèle de fiches toponymiques de même qu’à la rédaction de fiches pour d’anciens toponymes de l’arrondissement Ville-Marie, dans le cadre des travaux du Répertoire historique des toponymes montréalais. Ce travail a été supervisé par la Direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal (Division de l’expertise en patrimoine et de la toponymie).

2010-2011

Trois stages très diversifiés se sont déroulés en 2010-2011. Le Musée McCord d’histoire canadienne a confié à une stagiaire le mandat de produire des textes sur plusieurs objets de sa collection présentés dans l’exposition permanente. Ce travail s’inscrivait dans un projet plus vaste permettant l’accès immédiat à des informations supplémentaires via iPOD touch. Le Musée du Château Ramezay a demandé à une étudiante de documenter la vie de la famille Ramezay dans le but de développer ses activités d’interprétation autour de la noblesse canadienne sous le Régime français. Enfin une stagiaire a examiné les facteurs d’émergence des groupes de citoyens et des groupes communautaires au sein du quartier Hochelaga-Maisonneuve à partir des années 1960. À travers un inventaire des groupes et d’analyses plus approfondies, cette exploration devait servir à la mise en œuvre d’une exposition sur les années citoyennes par l’Atelier d’histoire Hochelaga-Maisonneuve.

2009-2010

Huit étudiants ont effectué des stages en 2009-2010. Parmi eux, deux stagiaires ont contribué à documenter certains aspects de l’exposition Quartiers disparus présentée au Centre d’histoire de Montréal en plus d’identifier des éléments susceptibles d’enrichir l’expérience du visiteur. Deux étudiantes ont fait des stages à Parcs Canada (Centre de services du Québec. Service du patrimoine culturel). L’une d’elles s’est vue confier la tâche de rédiger un texte synthèse sur l’évolution d’une station de phare, celle de la Petite île au Marteau, contribuant ainsi à un projet de mise en valeur des stations de phare. Une autre a été chargée de développer les connaissances à propos des travailleuses de l’industrie des munitions militaires au Canada durant les deux guerres mondiales dans le but d’intégrer cette thématique au site patrimonial du Parc de l’Artillerie à Québec. Deux stagiaires ont participé à l’élaboration du contenu d’activités d’interprétation et d’animation au Musée du Château Ramezay. Le premier s’est attaché à préciser les usages du Château à travers une meilleure compréhension de quelques personnages. L’autre y a exploré plus spécifiquement la vie quotidienne au Château en s’attardant sur certains éléments de la domesticité. Pour sa part le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec (Direction du patrimoine et de la muséologie) a demandé à une étudiante de documenter et rédiger des synthèses historiques sur différentes communautés et groupes religieux afin d’alimenter le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Enfin un stagiaire a collaboré à la rédaction de fiches toponymiques pour le Répertoire historique des toponymes montréalais (Bureau du patrimoine, de la toponymie et de l’expertise. Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine Ville de Montréal). Il y a principalement examiné la place de certaines communautés culturelles historiques de Montréal dans le patrimoine toponymique, entre autres les communautés juive et italienne.

2008-2009

Cinq étudiants et étudiantes ont complété des stages en 2008-2009. Parmi eux, deux ont réalisé des dossiers pour l'exploration de la collection en ligne du Musée McCord d'histoire canadienne, l'un sur la caricature éditoriale québécoise de 1950-2000 et l'autre, sur la communauté irlandaise au Québec. Un autre a été accueilli par le musée du Château Ramezay afin de produire un dossier documentaire sur les activités économiques de Claude de Ramezay visant à adapter le discours du musée à ses activités. Une quatrième a contribué à la réalisation de travaux de recherche sur les marchés publics à Montréal aux 18e et 19e siècles en vue d'une utilisation possible par le Musée Pointe-à-Callière dans le cadre d'animations in situ ou d'expositions. Enfin, Parcs Canada a confié à une étudiante un mandat pour une mise à jour documentaire en vue de réaliser une brochure commémorative au lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Châteauguay.

2007-2008

Huit étudiants du profil ont réalisé des stages très diversifiés. En lien avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (centre d'archives de Montréal), une étudiante a contribué à l'élaboration d'un produit virtuel interactif sur le thème de l'urbanisation vu sous l'angle du développement des centres commerciaux. Une autre a constitué des dossiers de recherche et proposé un scénario de mise en valeur de l'histoire de la production du verre dans le quartier Centre-sud à l'Écomusée du fier monde. Le Bureau du Patrimoine, de la toponymie, et de l'expertise de la Ville de Montréal a donné à un étudiant le mandat d'aider au développement du Répertoire historique des toponymes montréalais mis en ligne en 2007. Le Musée Stewart a aussi accueilli un stagiaire pour la première fois pour travailler sur le thème de la Guerre de Sept ans tandis que le Répertoire du patrimoine culturel du Québec (MCCCF) a bénéficié de la production d'un Guide pour l'élaboration d'une chaîne de titres réalisé par une stagiaire. Un étudiant a participé aux premières étapes d'un projet d'exposition sur les marchés publics à Montréal pour le Musée de Pointe-À-Callière et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (Direction de Montréal) a accepté d'accueillir une stagiaire pour élaborer un document de référence sur un îlot du boulevard Saint-Laurent à Montréal. Enfin Bibliothèque et Archives Canada a fait appel à un des étudiants du profil pour le traitement d'archives (notamment sur une des séries du Registre central des archives du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international), le développement d'instruments de recherche appropriés et la rédaction d'un guide des documents archivistiques.

2006-2007

Cinq étudiants et étudiantes du profil ont complété des stages en 2006-2007. Trois ont séjourné dans des musées montréalais et ont accompli des mandats variés : recherche préparatoire à l'exposition 1837.1838 Rébellions Patriotes vs Loyaux à Pointe-à-Callière ; contribution à l'élaboration d'outils pédagogiques pour le site Web du Musée du Château Ramezay ; rédaction de dossiers Explorez la collection du Musée McCord d'histoire canadienne. Pour la première fois, le Dictionnaire biographique du Canada s'est associé au programme en accueillant une stagiaire. Enfin, le Ministère de la Justice du Canada a aussi confié un mandat de recherche à une étudiante du profil.

2005-2006

Deux stages se sont déroulés. Pour la troisième année consécutive, un étudiant-stagiaire a été accueilli par le service des archives de la Société Radio-Canada et a contribué au développement du contenu de leur site Internet. Le Centre d'histoire de Montréal a reçu également une stagiaire qui a collaboré à la réalisation d'une exposition sur le procès de Marie-Josèphe Angélique en 1734, Qui a mis le feu à Montréal. 1734, le procès d'Angélique.

2004-2005

Sept organismes ont confié des mandats stimulants et variés à la deuxième cohorte d'étudiants stagiaires. Le Musée Pointe-à-Callière a accueilli trois stagiaires qui ont effectué des recherches sur la gastronomie, les Rébellions de 1837-1838 à Montréal et les habitants de Ville-Marie, afin d'alimenter les expositions et les activités d'animation futures du musée. Le ministère de la Justice du Canada a confié à deux étudiants des mandats de travail dirigé sur des aspects de la question autochtone au Québec. D'autres stagiaires ont réalisé un inventaire du patrimoine rural du Haut-Richelieu pour le compte du Comité consultatif culture du Conseil Économique du Haut-Richelieu, contribué à la production de circuits patrimoniaux pour la Ville de Rouyn-Noranda, mené des recherches sur Sir Wilfrid Laurier pour Parcs Canada, préparé des outils de recherche et d'analyse à propos de la famille Ramezay pour le Musée du Château Ramezay et, enfin, enrichi le site Web des archives de la Société Radio-Canada de matériel traitant de l'information et de l'histoire religieuse.

2003-2004

Quatre stages ont été réalisés par les étudiants de la première promotion du programme. Ils ont collaboré à la réalisation d'une exposition sur l'histoire du vélo à Montréal pour le Musée du Château Ramezay, alimenté le site Internet des archives de la Société Radio-Canada sur le thème de l'histoire autochtone, réalisé des études sur le patrimoine bâti commercial du Vieux-Montréal pour la Société de développement de Montréal et produits des dossiers de recherche pour les Éditions Libre Expression.

  • Découvrez les expériences de plusieurs stagiaires en histoire appliquée (à venir)

NOS PARTENAIRES

Depuis sa création, le programme a bénéficié de l'appui de nombreux organismes qui ont participé aux activités de formation, accueilli et encadré des stagiaires ou formulé des propositions de stage.

Durant les cinq (5) dernières années :

Durant les années antérieures :