Yves Gingras

Biographie

Ph.D. en histoire et sociopolitique des sciences, Université de Montréal

Yves Gingras est professeur à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 1986. Il fut d'abord rattaché au département de sociologie, puis au département d'histoire, où il enseigne depuis 1989. Dès son arrivée à l'UQAM, il est devenu membre du Centre de recherche en développement industriel et technologique (CREDIT), ancêtre du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). En 1997, il participe à la création de l'Observatoire des sciences et des technologies (OST), un organisme dédié à la mesure de la science, de la technologie et de l'innovation, qui est rattaché au CIRST et dont il est le directeur scientifique. Après quinze années passées au CIRST, il en devient le directeur en 2001. Quatre années plus tard, il quitte la direction du centre afin de pouvoir se consacrer entièrement à sa Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences dont le mandat s'étend jusqu'en 2010.

Après l'obtention d'une maîtrise en physique de l'Université Laval, il compléta un doctorat en histoire et en sociopolitique des sciences à l'Université de Montréal en 1984. Sa thèse, intitulée «Les physiciens canadiens : généalogie d'un groupe social, 1850-1950», fut publiée en 1991 simultanément en anglais et en français sous le titre: Les origines de la recherche scientifique au Canada : le cas des physiciens aux éditions Boréal et Physics and the Rise of Scientific research in Canada aux éditions McGill-Queen's. De 1984 à 1986, il fut chercheur postdoctoral au Department of the History of Science de la Harvard University. En 2000, il a été Dibner Fellow au Dibner Institute for the History of Science and Technology du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il a aussi été professeur invité dans plusieurs universités françaises, au CNRS, à l'EHESS, de même qu'à l'Université de Toronto où il est professeur affilié à l'Institute for the History and Philosophy of Science and Technology.

Yves Gingras est aussi un communicateur scientifique et, depuis 1997, il tient une chronique mensuelle à l'émission Les années lumière de la radio de la Société Radio-Canada.

Plusieurs prix ont souligné l'excellence de son travail. En 1988, l'Institut d'histoire de l'Amérique française lui a remis le prix Michel-Brunet pour son livre Histoire des sciences au Québec écrit avec Luc Chartrand et Raymond Duchesne. La British Society for the History of Science lui a décerné le Ivan Slade Prize 2001 qui couronne la meilleure contribution critique en histoire des sciences pour son essai "The Social and Epistemological Consequences of the Mathematization of Physics". En 2005, il s'est mérité le prix le prix Gérard-Parizeau «en reconnaissance de son oeuvre exceptionnelle et de son engagement social dans l'ouverture du vaste et difficile champ de l'histoire des sciences. En 2007, l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) lui a remis son prix Jacques-Rousseau. Ce prix est octroyé depuis 1980 à un scientifique dont les réalisations ont largement dépassé sa discipline ou son domaine de spécialisation et qui a établi des ponts novateurs entre différentes disciplines. Cet honneur témoigne de sa contribution originale au développement du champ STS au Québec et ailleurs.

Intérêts de recherche

Les recherches de Yves Gingras portent sur la formation des disciplines, la transformation des universités depuis 1700 et sur la mathématisation des sciences.

Liens d'intérêt
Informations générales

Unités de recherche

Affiliations externes principales

  • Membre du Conseil consultatif du Réseau canadien de documentation pour la recherche
  • Membre du conseil scientifique du département sciences humaines et sociales du Conseil national de la recherche scientifique (CNRS) de France
Enseignement
Distinctions
  • Subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour mettre sur pied le Réseau pour les études humanistes et sociales des sciences
  • Prix Jacques-Rousseau, Association francophone pour le savoir (ACFAS)
  • Prix Gérard-Parizeau
  • Prix Ivan Slade, British Society for History of Science
  • Prix Michel-Brunet, Institut d'histoire de l'Amérique française

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
Mémoires
  • Mirabel, Philippe (2013) L'émergence et le développement de la discipline informatique dans les universités québécoises (1960 à 2000). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Khelfaoui, Mahdi (2013) Histoire de la centrale nucléaire de Gentilly-1. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Girard, Guillaume (2010) Le vide physique dans l'Antiquité : analyse du débat, de ses influences et de son dénouement. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Couillard, Alain (2008) Le premier manuel de physique publié au Québec : contexte et contenu des Notions élémentaires de physique de Joseph Cauchon. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Gosselin, Pierre-Marc (2006) Analyse socio-historique de l'usage du terme "conflit d'intérêts" dans la revue Science. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Larivière, Vincent (2005) L'astrophysique au Québec depuis 1945: émergence, consolidation et internationalisation d'une communauté périphérique. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Lépine, Véronique (2004) Réception des théories d'Isaac Newton au XVIIIe siècle dans le Journal de Trévoux. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Daigle, Philippe (2004) Une crise environnementale en Amérique du Nord: le cas de la moule zébrée. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • David, Éric (2003) Le clergé catholique canadien-français et la théorie de l'évolution (1860-1950). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Almeida, Mike (2002) L'Office provincial des recherches scientifiques et le développement de la science au Québec, 1937-1960. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Sarault, Julie (2000) LA MISE EN PLACE DES STRUCTURES DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE LA FACULTE DES SCIENCES DE L'UNIVERSITE DE MONTREAL, 1920-1945. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • VALLEE, GAETAN (1997) L'AVENEMENT DES PROGRAMMES PAR OBJECTIFS DE L'ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE AU QUEBEC. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
  • Foisy, Martine (1995) LA FORMATION ET L'EVOLUTION DE LA DISCIPLINE MATHEMATIQUE AU QUEBEC (1945-1984).. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.
Rapports de stages
  • Bourget, Michaël (2018) Agence spatiale canadienne : enjeux techniques et analytiques associés à l'analyse des brevets d'invention en milieu gouvernemental. (Rapport de stage). Université du Québec à Montréal.

Département d’histoire

Le Département d’histoire offre six programmes de 1er cycle, un programme de maîtrise et un programme de doctorat. Il jouit d’une réputation d’envergure internationale grâce au travail et à la réalisation de ses enseignants et de ses étudiants. Ses domaines d'enseignement et de recherche touchent un large éventail de champs spatio-temporels et thématiques, depuis l'Antiquité jusqu'à la période contemporaine et à travers l’histoire des sciences et des techniques, l’histoire du genre, l’histoire du droit, l’histoire des Autochtones et l’histoire sociale, urbaine, politique et culturelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département d'histoire
Local A-6055
1255, St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R7