Auteur : lu_t

Diccionario histórico de la dictadura cívico-militar en Chile

Par José Del Pozo, professeur associé, département d’histoire

Publié par Lom ediciones à Santiago du Chili, en Novembre 2018, ce livre de 503 pages se veut un ouvrage de référence sur la dictature qui a dominé le Chili entre 1973 et 1990, mais dont les séquelles se font sentir jusqu’à aujourd’hui. Ses 662 entrées portent, autant sur les personnages que sur les faits, les institutions, les acteurs sociaux et les idées ayant marqué ce pays de l’Amérique du sud. Elles sont organisées autour de neuf grands sujets : la structure du pouvoir, les transformations économiques, le contrôle de la société et de la culture, le système répressif, les lieux de la répression, l’opposition à la dictature (en deux parties : ceux qui sont tombés et ceux qui ont survécu),  les relations internationales et les conséquences du régime depuis 1990.

L’ouvrage met l’accent sur la collaboration entre les civils et les militaires, explique comment les changements introduits par la dictature ont bénéficié certains groupes de la société, et donne une information actualisée sur la situation judiciaire des responsables des crimes contre les droits de la personne.

Denis Vaugeois – Entretiens

“Denis Vaugeois – Entretiens”, par Stéphane Savard, Boréal, 376 pages

Stéphane Savard publie ici les entretiens qu’il a eus avec l’historien et éditeur Denis Vaugeois. 

En tant qu’historien, Denis Vaugeois n’a jamais répugné à s’engager dans les affaires de la Cité, au point de devenir une référence pour le grand public.C’est ce même souci de rendre accessibles les travaux des historiens québécois qui l’encouragera à s’investir dans le domaine de l’édition. Combinées à son nationalisme modéré, ses recherches sur la Nouvelle-France et les Autochtones en font un observateur et un défenseur de l’Amérique métissée.

Celui que René Lévesque considérait comme un «homme de culture» a donné son nom à d’importantes politiques culturelles qui aujourd’hui encore structurent l’action gouvernementale. Avec la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre, Denis Vaugeois a su arrimer des objectifs de diffusion culturelle aux impératifs économiques d’un secteur d’activité fragile mais essentiel à la collectivité. Et son action en faveur d’un réseau de bibliothèques publiques constitue un legs culturel et démocratique majeur.

Ces entretiens nous permettent de mesurer l’énergie inépuisable qui anime l’homme et la somme impressionnante de ses réalisations.

Comment réussir un bon travail d’histoire?

Dans une atmosphère informelle et s’adressant à toute étudiante, tout étudiant ayant des cours d’histoire cette session, le département d’histoire vous invite à participer à des causeries-midi qui aborderont quelques questions méthodologiques. Comment faire une recherche bibliographique de qualité, basée sur des ouvrages qui correspondent à des critères scientifiques? Quand et comment citer correctement ? Comment rédiger une bonne introduction, une hypothèse de travail, une argumentation logique et claire et une conclusion convaincante.

Trois rencontres :

  1. Le mercredi 23 janvier : « La recherche bibliographique de qualité, une base essentielle »
  2. Le mercredi 30 janvier : « Citations, notes de bas de page et plagiat, comment éviter les erreurs? »
  3. Le mercredi 6 février : « Plan de rédaction, hypothèse et argumentation. Écrire un travail de qualité »

Ces trois thèmes seront exposés en trois causeries animées par deux doctorants en histoire: Victor Bissonnette et Guillaume Marceau. Elles auront lieu au local A-2830 de 12 h 45 à 13 h 45. Ces causeries sont offertes à toutes les étudiantes, tous les étudiants intéressés, que ces personnes soient inscrites en histoire ou qu’elles proviennent d’autres programmes et facultés. Bien entendu, vous pouvez apporter votre lunch. Trop souvent, des travaux auraient pu profiter d’un tel coup de pouce pour monter d’un cran dans l’évaluation…

The Civilianization of War – The Changing Civil-Military Divide, 1914-2014

“The Civilianization of War – The Changing Civil-Military Divide, 1914-2014”, écrit par Andrew Barros et Martin Thomas, University Press, 344 pages

La distinction entre civils et combattants est un aspect central des conflits contemporains. Pourtant, ces distinctions sont rarement respectées lors des situations de guerre.  L’étude de la population civile dans la guerre offre de nouveaux moyens pour comprendre comment les civils sont exposés à la violence en période de conflit. Chaque chapitre explore une approche particulière des distinctions politiques, juridiques ou culturelles entre civils et combattants pendant un certain nombre de conflits des XXe et XXIe siècles. Le volume dans son ensemble suggère que la distinction entre combattants et non-combattants est dynamique et souvent imprévisible, plutôt que figée et bien distincte. Les collaborateurs expliquent de façon nouvelle pourquoi le ciblage des civils est devenu pour certains une stratégie et pourquoi l’éviter peut-être tellement difficile à réaliser. Plusieurs des chercheurs  ont abordé différents groupes de population particulièrement exposés aux violences de la guerre, notamment les populations urbaines confrontées à des bombardements aériens, les enfants soldats, les prisonniers et les victimes de violences sexuelles. Le livre offre donc de multiples perspectives sur la division entre civils et militaires au sein des conflits modernes, une question dont la résonance contemporaine n’est que trop apparente.  Ce livre fait partie de la série « Human Rights in History » de Cambridge University Press.

The Civilianization of War – The Changing Civil-Military Divide, 1914-2014

“The Civilianization of War – The Changing Civil-Military Divide, 1914-2014”, écrit par Andrew Barros et Martin Thomas, University Press, 344 pages

La distinction entre civils et combattants est un aspect central des conflits contemporains. Pourtant, ces distinctions sont rarement respectées lors des situations de guerre.  L’étude de la population civile dans la guerre offre de nouveaux moyens pour comprendre comment les civils sont exposés à la violence en période de conflit. Chaque chapitre explore une approche particulière des distinctions politiques, juridiques ou culturelles entre civils et combattants pendant un certain nombre de conflits des XXe et XXIe siècles. Le volume dans son ensemble suggère que la distinction entre combattants et non-combattants est dynamique et souvent imprévisible, plutôt que figée et bien distincte. Les collaborateurs expliquent de façon nouvelle pourquoi le ciblage des civils est devenu pour certains une stratégie et pourquoi l’éviter peut-être tellement difficile à réaliser. Plusieurs des chercheurs  ont abordé différents groupes de population particulièrement exposés aux violences de la guerre, notamment les populations urbaines confrontées à des bombardements aériens, les enfants soldats, les prisonniers et les victimes de violences sexuelles. Le livre offre donc de multiples perspectives sur la division entre civils et militaires au sein des conflits modernes, une question dont la résonance contemporaine n’est que trop apparente.  Ce livre fait partie de la série « Human Rights in History » de Cambridge University Press.

Poste de professeure, professeur en histoire de l’Antiquité (Rome)

DÉPARTEMENT D’HISTOIRE

POSTE DE PROFESSEURE, PROFESSEUR EN HISTOIRE DE L’ANTIQUITÉ (ROME)

L’entrée en fonction est prévue au 1er septembre 2019 sous réserve des autorisations budgétaires requises.

L’UQAM recherche des candidates et candidats qualifiés afin de renouveler son corps professoral et assurer un développement de qualité dans tous les domaines d’activités.

Pour consulter l’offre d’emploi, cliquer ici.

LHPM : Appel de candidatures Automne 2018

Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal
Appel de candidatures  – Automne 2018

Le LHPM sollicite des candidatures pour le projet de cartographier Montréal Capitale en 1848-1849. La date limite de dépôt des candidatures est le 29 octobre 2018.

Pour consulter l’appel de candidatures, nous vous invitons à cliquer ici.

 

Département d’histoire

Le Département d’histoire offre six programmes de 1er cycle, un programme de maîtrise et un programme de doctorat. Il jouit d’une réputation d’envergure internationale grâce au travail et à la réalisation de ses enseignants et de ses étudiants. Ses domaines d'enseignement et de recherche touchent un large éventail de champs spatio-temporels et thématiques, depuis l'Antiquité jusqu'à la période contemporaine et à travers l’histoire des sciences et des techniques, l’histoire du genre, l’histoire du droit, l’histoire des Autochtones et l’histoire sociale, urbaine, politique et culturelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département d'histoire
Local A-6055
1255, St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R7